De la création de richesses et de masse monétaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la création de richesses et de masse monétaire...

Message  Quasi le Ven 5 Juin - 23:15

Au cours d'une discussion d'Adso avec d'autres personnes sur la gargote hélvétique.

Euh... Créer de la masse monétaire, ce n'est pas forcément une chose souhaitable, vous savez... Certaines personnes assez "avant-gardistes", je dirais, s'accordent à dire que c'est même assez néfaste si çà dépasse un certain seuil (on appelle çà de l'inflation Wink). Et par rapport à cette création de masse monétaire dont vous parlez, on a aussi le produit des mines d'or, par exemple... Et en fait, fort heureusement, il y a aussi destruction de masse monétaire pour équilibrer un peu : décès de personnes sans héritiers, montants des candidatures aux élections, passages à un état social supérieur, amendes, et j'en passe (tiens, la consommation de bière, aussi !)... Bref, euh... je vois pas trop ce que vous vouliez dire, en fait...

A mon avis, vous vouliez plutôt parler de "création de richesse". Et là, pour le coup, y'a que le travail des gens qui pêchent, coupent du bois, ramassent des fruits ou travaillent aux champs. Tout çà produit des biens consommables, et ce qui est important, c'est qu'il y ait des gens pour les consommer. Ce qui importe, ce n'est pas la "création" de monnaie, mais que cette monnaie circule : j'achète de la viande au boucher qui en retour achète des carcasses aux éleveurs qui en retour m'achètent des couteaux, et donc je peux racheter de la viande... Sauf que c'est un peu plus compliqué puisqu'il y a différentes sortes de biens consommables avec les filières associées, donc je vends aussi des seaux aux éleveurs de vaches (honte sur eux de voler le pain des pêcheurs !) en achetant des seaux non-cerclés aux charpentiers qui doivent acheter du bois qu'on trouve dans la ville voisine qui a besoin de poisson, etc... Et le système économique est tel qu'on attend de chaque individu qu'il se débrouille pour grossièrement équilibrer sa consommation avec sa production. S'il en a produit plus, grand bien lui en fasse, il peut consommer davantage
(ce qui est limité IG puisque la consommation de nourriture est limitée à 2 PF par jour, donc on peut uniquement augmenter sa consomation de vêtement, armes, etc...), ou bien accumuler des richesses qui ne lui serviront pas s'il vient à passer brusquement de vie à trépas...

Donc il importe peu que les prix soient hauts ou bas, il faut que les gens consomment ce qui est produit. Et les surplus doivent pouvoir être exportés, tandis que les besoins non fournis sur places doivent être compensés par des importations. Et on déplace donc le problème d'équation locale entre consommation et production à un niveau plus global (l'ensemble des duchés). Pour en revenir, encore et toujours, à une histoire de circulation de masse monétaire, avec enrichissement de certains, forcément au dépend des autres, jusqu'à ce que ces richesses en argent soient utilisées, détruites ou récupérées par quelqu'un d'autre...

Si on analyse ce qui s'est passé avec l'Empire Romain, on peut même déduire qu'en réalité, la meilleure option pour un système économique est l'expansion continue : quand il n'y a plus d'expansion, le système s'écroule... Une des façon de créer de l'expansion, en dehors de celle du territoire chère aux anciens Romains, c'est l'expansion démographique (augmentation de la population), à laquelle doit justement se caler l'inflation. Le problème, c'est que cette expansion ne se vérifie plus actuellement
(il y a eu une phase d'expansion lors de l'ouverture des nouveaux duchés, seulement).

Ce que vous proposez, en attirant des gens ici, ce n'est ni plus ni moins que d'augmenter la quantité de masse monétaire disponible dans le coin. Mais çà ne marchera qu'un temps, puis le système retrouvera une phase d'équilibre, un peu comme les Romains qui étaient obligés de se mettre à conquérir de nouveaux territoires pour en piller les richesses... Surtout qu'en fait pour une raison tout à fait inexplicable, la population de nos villes est assez stable dans le temps, un peu comme si l'installation d'étrangers inhibait les naissances Wink

HRP :

Et en fait, les RR ne sont pas un système "réel" du point de vue de la masse monétaire, puisque, comme vous l'avez vu, il y a de la création et de la destruction de monnaie en même temps, ce qui ne se produisait pas au Moyen-Age : uniquement de la création avec l'or extrait des mines. Il n'y a que le capitalisme moderne qui s'est mis à détruire de la "richesse" lors de crachs, et dans ce cas, les banques centrales sont là pour recréer de la masse monétaire Laughing

/HRP
avatar
Quasi
Concierge
Concierge

Messages : 207
Date d'inscription : 23/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fierte-celibataire.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la création de richesses et de masse monétaire...

Message  Quasi le Mar 9 Juin - 22:37

Adso a écrit:
Excellente démonstration Adso.
Les solutions mises en œuvre jusqu'ici sont donc incomplètes ?
Et ... on devrait faire quoi de plus ?

Adso entendit tout à coup la voix de Galovert : zut, sa petite escapade hors de sa geôle était donc découverte... Est-ce qu'il aurait quand même droit à un lit abrité cette nuit, et à un repas ? Tant pis, ayons l'air de rien...

Quoi faire de plus ? Et bien, déjà, il faut analyser la source véritable du problème, et là, on se rend compte que c'est qu'il y a trop de production par rapport à la demande (consommation), et ce sur un grand ensemble de duchés...

Donc baisser les prix ne sert à rien, c'est rentrer dans une spirale infernale de concurrence destructrice : il y aura toujours un vendeur perdant, et au final ce sont quasiment toujours les travailleurs qui en pâtissent, puisque certains duchés ont déjà eu l'idée "géniale" de baisser le salaire minimum d'embauche (ce qui ne veut pas dire que les augmenter est aussi une bonne idée...).

Augmenter la consommation semble impossible, tout du moins en ce qui concerne la nourriture : il semble que tout le monde mange à sa faim en ce moment, donc agir sur le "pouvoir d'achat" des gens ne sert pas à grand chose, sauf à les aider à accumuler de l'argent (ce qui facilite l'achat de champs et les passages à un niveau social supérieur, mais n'a aucune utilité pour résorber la surproduction, voire même, au contraire...).

Autre possibilité pour augmenter artificiellement la demande et réduire la surproduction : la méthode suggérée par Valaraukar en Franche-Comté (pour une fois qu'il ne dit pas une bêtise Rolling Eyes). Mais c'est à réserver pour du "réglage fin" par les autorité comtales/ducales, pour des quantités assez faibles de marchandises.

La véritable solution, à mon sens, c'est de diminuer la production. Or il est irréaliste d'imposer des quotas aux propriétaires de champs. La seule solution, c'est donc de les décourager de produire, et pour çà, réduire leur espérance de bénéfices en imposant des salaires élevé et des prix bas. Non pas pour garantir le pouvoir d'achat des travailleurs, mais tout simplement pour décourager les paysans de produire... Je vais m'expliquer. Mais d'abord, laissez-moi vous faire remarquer avec amertume que j'essayais de convaincre les décideurs politiques de FC que ma solution était la meilleure, quand vous m'avez subrepticement enlevé. J'ai même pensé, à un moment, que vous étiez de mèche avec certains d'entre eux...

Bon, j'arrête de vous faire languir, la voici, ma solution : plutôt que d'imposer une grille de salaire et une grille de prix en même temps, autant ne légiférer que sur la grille de salaire et conseiller une grille de prix en fonction (vous m'avez convaincu, messire Galovert, avec SieurFernand, que c'était totalement absurde d'avoir une grille de prix imposée, en période de surproduction du moins...). Au besoin, si les gens ne suivent pas suffisamment les consignes, le maire ou le CAC peuvent se procurer des produits à moindre de coût (puisqu'on est en surprod globale) et les mettre en vente au prix conseillé (ou à peine un peu plus haut).

En fait, l'idée principale c'est que le deuxième champ est beaucoup moins rentable que le premier, donc si on rend ses bénéfices négligeables avec la politique de couplage prix-salaire, il est aisé de convaincre les nouveaux venus qu'il ne sert à rien d'acheter un 2e champ. De cette façon, ceux qui ont un premier champ ne sont pas excessivement lésés (ils font toujours des bénéfices), ce qui ont déjà un 2e champ ne le sont pas non plus (au pire, s'ils sont déficitaires, comme pour les élevages, ils changent de type de champ, au mieux, ils font peu de bénéfices mais ne perdent pas d'argent). Et au final, puisque les nouveaux venus prennent moins de 2e champ, on a moins de production totale, donc la suproduction va se réduire à plus ou moins long terme... Ce qui est toujours mieux que d'attendre qu'elle se réduise toute seule...

Bien entendu, çà coulait de source pour moi, mais il vaut mieux le dire explicitement : il est très dangereux de dire à tout le monde "il faut produire ceci" ou "il faut arrêter de produire cela" dans le but de rattraper une pénurie ou une suproduction sur un type de denrée particulier. La meilleure solution, c'est de ne rien conseiller de façon publique, de laisser les nouveaux venus choisir une option qu'ils proposent au maire, qui leur dit alors si c'est une bonne ou une mauvaise idée. De cette façon, on ne risque pas d'influencer un trop gros nombre de personnes à la fois, et on s'évite les immanquables surproduction et pénuries quelques semaines plus tard... Cà fait des mois que j'ai commencé à appliquer cette politique à Luxeuil, et si on a bien des problèmes de suproduction, comme tout le monde, au moins il n'y a pas de déséquilibre avec des pénuries dans certaines denrées... Donc c'est autant de facilité de gestion pour le maire...
avatar
Quasi
Concierge
Concierge

Messages : 207
Date d'inscription : 23/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://fierte-celibataire.meilleurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum